Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Tissage aux cartons

L'une des techniques les plus anciennes est le tissage aux cartons. Il tire son nom des cartons utilisés pour tenir les fils de chaîne.

Des traces de tissage à cartons datant de l'an 600 avant notre ère ont été découvertes dans des régions aussi éloignées que la Scandinavie et l'Islande, la Chine et l'Égypte.

La technique n'a, à ce jour, jamais changée. Des cartons numérotés tiennent lieu de métier et les fils de chaîne sont enfilés dans des trous percés à des endroits précis dans les cartons.

image


Fournitures

image
Cette technique exige très peu de matériel: outre les cartons, il vous faudra des élastiques, un crayon à mine, un crayon feutre de couleur, des ciseaux, deux presses ou l'équivalent, un peigne à dents écartées régulièrement et une aiguille à tapisserie.

Toute matière rigide et mince peut ètre utilisée pour faire les cartons, mème le plastique. Ils sont généralement carrés avec quatre trous, et les coins sont arrondis pour faciliter la rotation. Certains cartons ont un trou supplémentaire, au centre, pour y passer un fil qui sert à tenir les cartons ensemble. Un élastique passé autour des cartons remplace ce trou.



Vous pouvez faire vos cartons en suivant les dimensions et en perçant les trous avec une pince emporte-pièce.

Les fils utilisés pour la chaîne doivent ètre lisses et bien retors. Un fil qu'on peut casser facilement avec les mains n'est pas assez solide pour le tissage aux cartons en raison du frottement auquel sont soumis les fils de chaîne par la rotation constante des cartons.

Le fil de trame est généralement plus fin que ceux de la chaîne; la couleur doit ètre assortie à celle des bord de la chaîne car c'est le seul endroit où la trame est visible.

Technique - Graphique

image
Le graphique du tissage aux cartons (appelé également "carton"), est une méthode visuelle indiquant rapidement comment enfiler les fils de chaîne sur les cartons, la couleur et la disposition des fils. Les chiffres dans le haut (ou le bas) du graphique indique le nombre de carton nécessaire, les lettres de A à D, ou chiffres de 1 à 4 correspondent aux trous des cartons.


NOTE: Le trou central du carton, s'il existe, ne sert qu'à retenir l'ensemble des cartons lorsqu'on met l'ouvrage en attente, et ne compte en rien dans le graphique. Il n'est donc jamais mentionné dans les graphiques et ne comporte aucun chiffre, ni lettre.

image
Pour faire des cartons avec trou central, veuillez suivre ce patron.


image
Chaque trou de chaque carton a son propre fil de chaîne, sa couleur est donnée sur le graphique. Des flèches (ou des indications écrites) indiquent le sens de l'enfilage des fils dans les trous des cartons. Les flèches orientées vers la droite signifient que ces cartons sont enfilés sur l'endroit, les flèches vers la gauche sont les cartons enfilés sur l'envers.


Ourdissage

image
Muni d'un graphique indiquant le nombre et la couleur des fils de chaîne, vous pouvez ourdir votre chaîne. Mais au lieu de mesurer et de couper chaque fil un par un, il vaut mieux enrouler toute la longueur du fil sur deux presses (serre-joints) visées solidement sur le bord d'une table.


La distance entre les presses correspond à la longueur du tissage terminé, plus la mème longueur pour les chutes de tissage, dont vous utiliserez une partie pour faire des glands ou une frange.

Nouez un bout du premier fil (couleur carton 1, trou A), sur la presse de gauche, et amenez le fil à droite. Passez le fil autour de la presse de droite et ramenez-le sur la presse de gauche (couleur carton 1, trou B). Le fil doit ètre tendu, mais sans exagération.

image
Passez une ficelle autour des quatre fils de chaque carton, et faites de mème pour les fils de chaîne de chaque carton pour les retenir ensemble, sans couper cette ficelle (tordez-la 1 fois pour séparer les fils de chaque carton).


Pour changer de couleur, laissez de côté le fil de la première couleur, sans le couper (vous le reprendrez par la suite). Nouez la deuxième couleur à la presse et continuer d'enrouler la chaîne. reprenez la première couleur, ou les autres couleurs, au besoin, sans couper les fils.

Il ne doit pas y avoir de noeud dans la chaîne. Si vous en rencontrez ou si le fil de l'écheveau arrive à sa fin avant d'avoir complété un passage, coupez ce fil à la hauteur de la presse et nouez les deux bouts ensemble. Lorsque vous avez toute votre longueur de chaîne (nombre de cartons multiplié par 4), coupez les fils à la hauteur des presses, à chaque bout.

Enfilage des cartons

image
Numérotez chaque carton au crayon en inscrivant le chiffre entre les trous D et A. Vous ferez tourner les cartons tout en tissant, aussi pour ne pas perdre leur position de vue, coloriez le bord de chaque carton dans le haut (D-A) avec un feutre de couleur, si possible à encre indélébile.

Suivez le graphique pour la couleur du fil et le sens de l'enfilage (endroit-envers ou envers-endroit), enfilez chaque fil de chaîne dans le trou. Défaites la ficelle qui retient les fils de chaîne à mesure que vous enfilez chaque carton, en commençant par le carton 1. Dès qu'un carton est enfilé, mettez-le avec les autres, les lettres dans le mème sens et tous tournés du côté face. Mettez un élastique autour du paquet de carton (ou la ficelle par le trou du centre, si vous préférez).



Nouez tous les fils de chaîne enfilés sur les cartons avec un noeud solide et attachez le noeud avec une grosse ficelle sur un objet stable (presse, poignée de porte, etc.). Attachez l'autre bout des fils à un objet stable, à la bonne hauteur pour vous éviter la fatigue, comme le bras d'une chaise par exemple. Lorsque les fils sont bien tendus, dénouez l'élastique (ou la ficelle du trou central). Les fils de chaîne sont divisés en deux nappes, deux fils de chaque carton en haut et deux fils de chaque carton en bas. Cette division forme l'encroix, comme sur les métiers à tisser.

L'amorce

Comme tous les fils de chaîne sont noués ensemble en faisceaux, les quatre premières rangées sont utilisées pour les redresser. Pour cette partie du tissage, qu'on nomme amorce, prenez une grosse ficelle pour la trame.

image
Le paquet de carton étant en position de départ (trou A à droite en haut, les bords colorés sur le dessus), insérez la ficelle dans la foule et laissant un bout de 10 cm libre. Serrez la ficelle à l'angle de la foule.

Donnez un quart de tour au paquet de cartons de gauche à droite. En seconde position, le trou B est maintenant en haut, à droite. Faites un nouveau passage (une duite) en ramenant la ficelle dans la nouvelle foule de gauche à droite.

Donnez un quart de tour au paquet de cartons de gauche à droite. En troisième position, le trou C est maintenant en haut, à droite. Faites une troisième duite.

Donnez un quart de tour au paquet de cartons de gauche à droite. En quatrième position, le trou D est maintenant en haut, à droite. Faites une quatrième duite.

Donnez un quart de tour au paquet de cartons de gauche à droite, les ramenant ainsi à leur point de départ, les bords colorés vers le haut.



L'amorce est terminée, les fils de chaîne sont maintenant régulièrement espacés et vous pouvez commencer le tissage. Laissez la ficelle de l'amorce en place. Elle sera retirée à la fin du tissage.

Tissage

image
  • Enfilez le fil de trame sur une navette commerciale ou faites-en une vous-mème en carton (taille réelle).
  • Commencez le tissage en laissant 10 cm de fil libre.
  • Faites une duite.
  • Donnez un quart de tour au paquet de cartons de gauche à droite en seconde position (comme pour l'amorce en ficelle) et faites une duite.
  • Continuez de tourner les cartons et passez à chaque fois le fil de trame dans la foule jusqu'à ce que tous les cartons soient revenus à leur position de départ.
  • Quatre tours de gauche à droite et quatre tours de droite à gauche donnent un motif complet.


Lisières

La tension est une question d'habitude. Pour obtenir des lisières régulières, tassez la duite dans la foule contre la précédente, tout en laissant la boucle apparaître au bord, puis tirez doucement sur le fil pour résorber l'excédent de la boucle, mais sans tirer au point de faire grigner le tissage. Ouvrez la foule après chaque rotation des cartons avant de passer à la duite suivante, le motif n'en sera que plus net.

Chaîne cassée

image
Si un fil de chaîne se casse, coupez un nouveau fil de la longueur initiale. Nouez-le sur la presse la plus éloignée (ou la poignée de porte). Amenez le fil dans le bon trou de son carton et épinglez le bout libre en 8. Une fois le tissage terminé, rentrez les deux bouts de fil dans le tissage (le fil cassé et le nouveau) avec une aiguille, dans le mème sens que les fils de chaîne.


Nouveau fil de trame

À la fin du fil de votre canette, faites une duite avec l'ancien fil en laissant un bout de fil de 15 cm libre. Puis faites la mème duite en sens inverse avec le nouveau fil en laissant également 15 cm de fil libre. Tournez les cartons et faites la prochaine duite avec les deux fils de trame en sens inverse. Tournez les cartons et continuez de tramer avec le nouveau fil; coupez le premier fil au ras du bord. Enfin, passez le bout libre du nouveau fil jusqu'à l'autre bord et coupez ras.

Fin de tissage et finition

Lorsqu'on arrive à la fin du travail, les fils de chaîne non tissés sont généralement entortillés. Pour obtenir la plus grande longueur de tissage possible, arrètez-vous alors que les cartons sont en position de départ, les bords colorés vers le haut. Faites-les glisser contre la partie tissée puis attachez-les avec un élastique. Défaites le noeud d'attache de la presse la plus éloignée, démèlez les fils, refaites le noeud et raccrochez la chaîne à la presse (ou la poignée de porte). Continuez de tisser jusqu'à la fin d'un motif.

image
Rentrez le bout du fil de trame dans les derniers rangs du tissage avec une aiguille à tapisserie. Rentrez le fil de trame du début du tissage de la mème manière. Dénouez les attaches et défaites les noeuds de la chaîne. Désenfilez avec soin les fils des cartons et enlevez l'amorce. Terminez avec une frange ou un gland.

Pour un assemblage solide et invisible entre les galons, utilisez un fil de la grosseur de la trame. Introduisez l'aiguille dans les boucles de la trame le long des lisières.



Variantes dans les rotations

Si l'on tourne les cartons dans le sens opposé, le motif change sur l'endroit et sur l'envers du tissage. Lorsqu'on tourne les cartons en sens opposé, le motif est alors inversé. On peut pivoter les cartons en un nombre quelconque de séquences, 4 fois vers l'avant, 4 fois vers l'arrière, 6 fois dans chaque sens, 10, 12, 20 fois, etc. On peut créer des effets sur la mème chaîne en employant une différente séquence de rotation.
ÉCHANTILLON: On exécute tous les motifs sur cette mème chaîne en employant diverses séquences de rotation. B: enfilage arrière-avant; F: enfilage avant-arrière. image



Motif obtenu en pivotant continuellement les cartons en sens opposé à vous. image



Tournez les cartons toujours en sens inverse vers vous pour obtenir le motif inverse. image



Motif obtenu en pivotant les cartons quatre fois dans chaque sens. image


On peut modifier un modèle en changeant les différentes positions de départ des cartons, sans mème changer les couleurs sur les cartons. Quoi qu'il en soit, n'oubliez pas d'enfiler les quatre fils d'un mème carton dans le mème sens sinon il vous sera impossible de tourner le groupe de cartons au cours du tissage.





Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics