Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Métier à tisser en carton et lirette

Nul besoin d'un gros métier à tisser en bois ou ceux, plus petits, pour enfants lorsqu'on veut faire seulement quelques pièces pour la maison ou pour donner en cadeau.

Voici un métier à tisser fait de carton recyclé et d'épingles, facile d'usage et adaptable à toutes les tailles d'ouvrages.

image


Fournitures

  • Boîte propre, en carton ondulé
  • Règle d'au moins 30 cm.
  • Crayon au plomb
  • Épingles à tête de plastique
  • Pieu à broder
  • Ciseaux
  • Laine en 2 couleurs ou plus


Fabrication du métier

  1. Choisissez une boîte propre et mince (5 à 10 cm), solide, de préférence en carton ondulé. Il faut que le dessus de cette boîte soit en un seul morceau, sans l'aide de ruban gommé. S'il le faut, collez les pans du dessus avec de la colle blanche (pas de colle caoutchouc).
  2. Tracez sur le dessus de la boîte la taille du morceau à tisser, plus 1 cm dans les deux directions. Servez-vous d'une équerre ou du bord droit d'un livre pour avoir un coin à 90° bien net.
  3. Calculez la distance entre les aiguilles par la grosseur du fil, soit deux fois la largeur de fil entre chaque aiguille.
  4. Placez les aiguilles en biais, penchées vers l'extérieur, pour donner plus de chance à tous les fils de rester bien collés contre le carton, même lorsque vous soulèverez les fils. Aidez-vous d'une règle pour que la distance entre chaque aiguille soit la mème.


Montage de la chaîne

NOTE: la chaîne, c'est la rangée de fils verticaux que l'on installe avant de passer l'autre série de fils horizontalement, cette dernière s'appelant la trame.

  1. Pour permettre au fil de bien passer tout au long du tissage, vous avez besoin d'un peu de jeu au départ, mais pas trop. Placez 2 règles de bois debout pour vous donner ce jeu sans changer la tension du fil. En baissant puis en enlevant ces règles un peu plus tard, vous aurez assez de lâche pour ne pas tirer sur les épingles, mais pour l'instant, vous avez besoin de fils bien tendus. Les règles (ou des bouts de bois) devront être plus longues que le tissage.
  2. Faites un boucle au bout du fil de l'écheveau (ou de la balle), sans rien couper.
  3. Entrez cette boucle dans une aiguille supplémentaire, qui sera décalée par rapport aux autres de 15 cm.
  4. Passez le fil entre les têtes d'aiguilles, dans un mouvement de va-et-viens entre les deux extrémités.
  5. Ne tirez pas sur la laine pour ne pas créer trop de tension dans le fil mais ne laissez pas le fil trop lâche non plus.
  6. Attachez la fin du fil, en boucle, sur une aiguille hors de la trame mais dans le même sens que celle-ci.

image


Enfilage de l'aiguille

Prenez une aiguillée de fil et passez-la dans un pieu. On appelle ainsi les aiguilles à chas large et à pointe arrondie, servant surtout pour la broderie sur canevas. Une façon aisée de passer le fil est de le plier en deux sur l'aiguille, en l'écrasant un peu. Entrez ensuite ce pli dans le chas.

Tissage

image
  1. Passez l'aiguille sous tous les fils pairs de la chaîne, et par-dessus tous les fils impairs, en laissant une longueur d'au moins 10 cm de fil libre.
  2. Au bout de la rangée, tirez doucement sur tout le fil de l'aiguillée, mais sans tirer assez pour créer une tension.
  3. Avec les ongles, ou le bout des doigts, descendez le fil tout contre les aiguilles. Ce n'est pas facile au début mais les rangs suivants vont le remettre bien en place.
  4. Repassez l'aiguillée dans l'autre sens, sous et par-dessus la chaîne, en inversant l'ordre de passage.
  5. Continuez ainsi jusqu'à la fin de l'aiguillée.
  6. Lorsqu'il ne reste plus assez long de fil pour compléter un rang, laissez-le libre et retirez-en le pieu.
  7. Faites une nouvelle aiguillée et recommencez de l'autre côté du métier, pour finir au centre, là ou la tension est minimale.
  8. Lorsque la tension grandit, enlevez une règle, puis, un peu plus tard, l'autre.
  9. Pour calculer la longueur de fil pour une aiguillée, calculez 10 cm pour le début, 10 cm pour la fin, puis 3 fois la longueur du tissage si vous travaillez en laine, 4 fois pour le coton. Pour de petits ouvrages, vous pouvez faire 6 ou 7 fois la longueur du tissage, sans risque d'effilocher le fil.


Finition

Rentrez tous les bouts libres des fils entre les différentes aiguillées. Enlevez les aiguilles pour retirer le tissage.

Étirez-le en tout sens pour qu'il reprenne sa forme. Il arrive que pendant le tissage, quelques rangées soient plus serrées que d'autres. Étirer le tissage les remet en place.

Notes

Si vous en faites plusieurs de même taille, que ce soit pour un centre de table ou une catalogne, utilisez la même grosseur de laine pour tous les morceaux.

Réunissez-les, trame contre trame, avec des points en croix, soit d'une couleur déjà utilisée ou d'une couleur de fil contrastante.

Tapis de passage

Les tapis de passage ne sont pas faits sur une base de carton mais sur un cadre de bois. Le fil de trame est en coton mercerisé et la laine est remplacée par de la cordelette de nylon. Placez de petits clous sans tête, de biais, à la place des aiguilles, et changez de couleur de cordelette à chaque passage. La finition se fait à la machine à coudre et les bords frangés sont ensuite égalisés avec les ciseaux.
image



Tisser la lirette

Le métier

Tous les modèles de métiers à tisser sont vendus avec leur livret explicatif, qui permet de les monter sans trop de problème. Les petits métiers pour enfant servent autant pour les petits ouvrages carrés que rectangulaires. Les grands métiers nécessitent plus de fils, plus de temps pour le montage mais ils permettent des ouvrages plus grands. Un métier qui est plus large que vos 2 bras étendus nécessitera 2 personnes pour le tissage. Ces 2 personnes devront travailler à la même vitesse et garder la même tension, sinon l'ouvrage ne sera pas uniforme. Des ouvrages plus grands peuvent être faits avec de petits métiers, en cousant des lisières côte-à-côte.

Pour tisser des rayures, calculez le nombre de passages à faire dans chaque couleur. Répétez l'aller-retour en changeant de couleur aux hauteurs calculées à l'avance pour obtenir le dessin.

image
Pour tisser deux couleurs en prolongement (essentiel pour la création d'un motif), passez une couleur entre les deux nappes du nombre de fils voulus et sous les autres, puis passez l'autre couleur entre les deux nappes des fils passés, comme sur l'illustration.

Pour un ouvrage plus large que le métier, tisser plusieurs bandes de même longueur et raccordez-les ensemble, en cousant dans les fils de lisière.

Pour une ceinture ou tout ouvrage plus long que le métier, il faut soit exécuter deux bandes qui seront ensuite cousues ensemble ou encore enroulez le fil excédentaire sur la traverse de cette façon:

  • Déboîtez la traverse avant du petit métier et posez-la sur la table, face au métier, mais à une distance nécessaire pour que les fils de chaîne tendus entre les deux traverses soient assez longs pour le travail (pour une ceinture, à 90 cm de la traverse arrière).
  • Tendez les fils de chaîne d'une traverse à l'autre sans bouger les traverses.
  • Placez la réglette sur la barre.
  • Déboîtez la traverse arrière et enroulez les fils tendus jusqu'à ce que les montants puissent se remettre dans la traverse avant. Passez les fils dans le ros (si le métien en a un).
  • Tissez en déroulant tous les 20 cm environ, les fils de la traverse arrière pour enrouler simultanément le tissu sur la traverse avant.

Le tissage terminé, coupez les fils de chaîne, deux par deux, et nouez-les ensemble. Le travail démonté, enfilez une aiguille avec chaque fil et glissez-les dans le tissu pour les arrêter. Si vous désirez conserver les fils de chaîne comme frange, passer une couture double à points serrés (ou une couture zigzag rapprochée) au niveau des noeuds et égaliser les fils de chaîne pour la frange.

Tous les métiers sont différents. Certains permettent des fils de chaîne très longs, enroulés à l'arrière, d'autres ne sont que des cadres spécialisés. Avant d'en acheter un, vérifiez quels seront vos besoins.

La lirette

La lirette est une bande de tissu plus ou moins large que l'on passe entre les fils de chaîne pour tisser. La méthode est semblable à celle employée pour tisser une fibre (laine, lin, coton), mais la lirette se passe à la main, pour la glisser plus facilement, bien à plat entre les fils de chaîne et bien visible sur sa face endroit. La lirette se travaille indifféremment sur le métier à cadre, de table ou à lames.

Il est toujours préférable d'utiliser du tissu neuf, grand teint, mais la sorte de tissu importe peu. Que ce soit des bandes commerciales en rayonne ou en polyester ou des bandelettes de coton découpées dans des chutes de drap ou des coupons, il faut surtout s'assurer que les couleurs et les motifs se marient bien. Il est indispensable que les bandes de coton soient coupées aux ciseaux sur toute leur longueur et non déchirées, sinon elles s'effilocheront très facilement. Pour les raccords, coupez chaque extrémité sur deux cm comme suit:

Pliez la largeur des bandelettes en deux, au milieu, et coupez un triangle en partant de la pliure, à 2 cm de l'extrémité et allant en biais jusqu'aux angles extérieurs pour obtenir, une fois dépliée un vide en V (comme on fait souvent aux rubans de Noël). Ces découpes éviteront les raccords trop épais. Toutes les bandes sont entièrement tissée, même si elles se terminent au milieu d'un passage. Il n'y a aucune perte de tissu.

image

1. La chaîne montée (selon les indication du fabriquant du métier), passez les bandes de gauche à droite entre les fils de chaîne avec la main gauche et, de droite à gauche avec la main droite. Prenez le bout et tirez avec l'autre main, ceci en plusieurs fois, sur toute la largeur de l'ouvrage. 2. Une fois la lirette passée d'un bord à l'autre de la chaîne, bien mise à plat et l'endroit de l'imprimé (ou de l'uni) vers le dessus, tassez avec le peigne comme pour un fil normal.

3. Pour changer de couleur ou de lirette, superposez sur 4 fils de chaîne la bande qui va être passée à celle qui vient de se terminer. Ne faites pas de noeud. Une bonne tension des fils de chaîne tiendront les bouts en place.



Couleurs

Les couleurs d'un tapis dépendent surtout des couleurs qui l'entourent: meubles, murs, décorations intérieures, tentures, etc. Si vous avez fait vos propres tentures ou des coussins, un rappel de ces couleurs est facilement obtenu en utilisant des chutes du même tissu dans la lirette. Tous les tissus fermes, non extensibles sont utilisables. Par contre, les petits motifs sont plus agréables en lirette que les gros, car les bandes sont étroites.

Pour le fil de chaîne, choisissez une couleur neutre, qui se marie bien avec l'ensemble des tissus. Si vous avez le choix, posez plusieurs bandes à plat sur la table et posez ensuite un fil de chacune des couleurs de fil de chaîne à votre disposition. D'un seul coup d'oeil, il vous sera alors facile de déterminer lequel est le plus discret.

Motifs

Contrairement aux tissages de fils, le tissage de la lirette ne donne que des rayures ou des motifs géométriques assez grossiers. Par contre, vous pouvez jouer sur les teintes, les imprimés et les unis des tissus pour créer un ensemble agréable à l'oeil.





Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics