Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Ourdissage

image
ourdissoir vertical
Un bon tissage requiert une tension égale de tous les fils de la chaîne. On ne peut pas accepter un métier désaligné, des parties mal équilibrées ou un ourdissage mal fait. Ainsi, pour un bon ourdissage, il faut procéder avec méthode pour que tous les fils soient à la même longueur et à la même tension, quel que soit le nombre de fils utilisés.
image
ourdissoir cadre

Une fois déterminée la longueur de la chaîne, on coupe une corde-guide de cette longueur. Cette corde doit être d'une texture et d'un matériel différents de ceux de la chaîne, afin qu'on puisse aisément la voir et la suivre. Attachez la corde à la première cheville et enroulez-la avec soin autour de l'ourdissoir jusqu'à la cheville de fond ou pivotante. Ceci requiert tantôt quelques tours seulement de l'ourdissoir, tantôt beaucoup de tours, selon la longueur de la chaîne. SI la chaîne est courte, il faut ajuster la barre tenant les chevilles autour desquelles le fil tourne.

Quand la corde-guide est en position sur l'ourdissoir, on peut commencer l'ourdissoir proprement dit.

image
Les bobineaux, les cylindres ou les pelotons qui vont former la chaîne se placent sur un cantre (un bâti à clous placé à terre), ou dans des cruchons ou des bols.

Ourdir deux ou trois fils à la fois épargne du temps. En prendre plus de trois expose à l'emmêmlement. Deux fils à la fois s'avèrent pratique et rapide.

Attachez les deux bouts à la première cheville et enroulez avec soin autour de l'ourdissoir en suivant la corde-guide.

Tournez l'ourdissoir avec la main gauche et guidez le fil avec la droite.

Quand les fils reviennent aux chevilles d'en haut, on les guide pour les alterner, entre les dexu chevilles. A la descente de l'ourdissoir, les fils se placent au-dessus de la première cheville et en-dessous de la seconde. Au retour, ils prennent la position contraire, se placent au-dessus de la seconde cheville et en-dessous de la première.

Le croisement des fils aux deux chevilles d'en haut s'appelle encroix. Ce croisement est très important, car c'est là qu'on insère les baguettes d'encroix. Le croisement des fils à ce point les tient dans leur ordre et empêche la chaîne de s'emmêler.

Quand vous descendez le dévidoir jusqu'à la cheville de retour, gardez les fils en bas de la corde-guide; lorsque vous remontez, tenez-les en haut de cette corde.

On a coutume de compter à l'encroix car c'est à cet endroit que les fils s'ateignent plus facilement.

Si on fait une grosse chaîne, il y a profit à lier les fils par centaines, à mesure du calcul, avec un gros fil de couleur contrastante, Cela épargne le temps requis autrement pour recompter toute la chaîne.

Une fois le nombre requis de fils obtenu, attachez autour de la châine, près de la cheville de retour, un solide fil de couleur.

image
Ensuite, nouez un fil de couleur offrant un vif contraste autour de l'encroix, ou croisement effectué par la rencontre des fils entre les deux chevilles d'en haut. Assurez-vous que la corde s'insère au bon endroit, entoure les deux séries de fils de la chaîne.

Pour empêcher la chaîne de s'emmêler, attachez-la solidement à tous les 24 ou 36 pouces (60 ou 90 cm).

Voici maintenant le temps d'enchaîner.

image

C'est pour porter la chaîne de l'ourdissoir au métier le plus facilement possible, en réduisant sa longueur et en faisant une chaînette. Celle-ci ressemble à une chaînette crochetée. Si vous savez crocheter, vous n'aurez aucune difficulté, car votre bras et votre main prennent la place de votre crochet. Pour ceux qui ne savent pas crocheter, voici la marhce à suivre: Passez la fin de la chaîne autour de la main en formant une boucle. Passez la chaîne par cette boucle, elle formera une seconde boucle et vous continuez à repasser la chaîne dans les boucles jusqu'à ce que la chaîne soit entièrement crochetée. Ne tirez pas sur la dernière boucle ou vous ne pourrez plus la défaire, plus tard, sur le métier.

Lorsque vous enchaînez, mettez le pied sur le dévidoir pour l'empêcher de tourner plus vite qu'il ne lui faut pour faire la chaîne. Si vous ne ralentissez pas le mouvement rotatif de l'ourdissoir, celui-ci s'accélérera et la chaîne tombera et s'emmêlera.

La chaîne se trouve maintenant enchaînée près des chevilles et on la tient avec soin pour qu'elle ne tombe pas sur le plancher. Si elle est très longue, on la jette sur son épaule.

Si la chaîne ne va pas tout de suite sur le métier, on passe une corde solide dans la dernière boucle et autour du bout, et on attache serré. Ceci empêche la chaîne de se détortiller et de se mêler.





Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics